1995  

Snif, pas de Picorchamps

Album photos                      Résultats

 Nous sommes en 1995 et malheureusement, il n'y aura pas les 24 heures de Picorchamps. Pourquoi? Et bien c'est de nouveau la faute d'un ministre francophone, Michel Lebrun pour ne pas le citer. Ce dernier ayant fait voter un décret modifiant les périodes des vacances dans l'enseignement, celles de Carnaval chez les francophones tombent deux semaines avant celles des néérlandophones. Le grand réfectoire où se déroule les 24 heures est partagé entre le Collège St Pierre et St Pieters Collège juste à côté, et donc en période de carnaval francophone, les élèves flamands dînent tranquillement dans le réfectoire empêchant ainsi le déroulement de notre « Nuit Blanche Annuelle ».

Mais il ne faut pas se laisser abattre, c'est ainsi que les Pis décident de faire leur petite course quand même; Les 12 heures Pimans se dérouleront dans la salle Agora. Il n'y a pas de publicité, et seul les fans, les plus assidus et les anciens seront au courant. Ici point de tralala et d'animations diverses, pas de concurrence, pas de record à battre, juste une course pour le fun entre les pionniers, les staffs et les parents.

En fait, cette course fut très enrichissante car elle nous replongeait en quelque sorte aux origines de Picorchamps, quand en 1982 ou 1983 elle se déroulait dans ce même espace avec un circuit de même grandeur à 4 pistes et au sein même de l'unité, dans se même esprit bon enfant.

Ce fut un bon moment, une sorte de récréation forcée mais très gaie.